Danse – Création chorégraphique Monuments – Caroline Brotons et Benoît Bottex – Nuit Européenne des Musées 2024

Description

Performance chorégraphique de Caroline Brotons et Benoît Bottex au sein du Musée Mémorial du Débarquement en Provence dans le cadre du Projet de Médiation Passeurs de culture pour la Nuit Européenne des Musées 2024.

En savoir plus

> Habiter le monde
Caroline Brotons s'intéresse aux questions des territoires à travers un vocabulaire chorégraphique qui intègre la marche et ses différentes pratiques transdisciplinaires, considérant la marche comme une relation entre l'individu et son œkoumène.
Marcher devient une manière d'être dans l’espace public, d'habiter le monde. Ce mode de déplacement est un dispositif de création et de réflexion. Il permet de penser la notion de mobilité et de réfléchir à la perception des espaces par leur nature structurelle et par leur utilisation conjoncturelle.
Considérant le territoire comme un devenir commun, en perpétuelle évolution, elle tente ainsi de présenter ses mutations et de comprendre ses métamorphoses.

> Monument et mémorial
Suivant ce cadre, Caroline Brotons étudie les ressources mémorielles et symboliques d'un territoire.
Cette recherche permet de se positionner à la confluence de l'histoire collective et de la mémoire individuelle, quasi-intime.
Le concept de mémoire est ici important, le lieu de commémoration (monument aux morts, mémorial, plaque commémorative…) en devient à la fois le témoin et l’acteur.
La performance a alors pour but d’interroger les héritages et leurs rapports à la mémoire afin de créer et de partager une forme d’universalisme et de continuité mémorielle.
Et inversement, l’idée est également d’interroger la mémoire commémorative à travers ses bornes architecturales (plaques, monuments…) et sa temporalité cérémonielle répétitive (calendrier).

Répétition et récit.
Ainsi, la répétition, cette fois-ci du geste, est utilisée par Caroline Brotons pour marquer le temps et définir une durée, celle de la performance. La création sonore et musicale, sérielle avec pour base rythmique des battements de cœur, appuie et accompagne donc cette gestuelle. Elle vient, selon Caroline Brotons « habiter l'absence, car les monuments sont des espaces habités par l'absence ».

La création chorégraphique s’appuie sur les éléments propres à l’architecture du Mémorial du débarquement et de la libération en Provence :
• Sa localisation et son cadre naturel (le Mont Faron).
• Une architecture défensive et élevée (chemins et escaliers d’accès / élévation).
• La terrasse de la Tour Beaumont et sa vue sur la Rade de Toulon.

Des défunts aux vivants.
Ainsi le MDLP demeure par cette performance un symbole à la fois de l’espace et du temps : présent par son architecture, habitant un paysage et racontant une histoire.
Raconter une histoire oblige de respecter une temporalité, elle s’inscrit donc dans le cycle de la vie entre émergence et déclin, de la naissance à la mort.
L’une des fonctions du mémorial est de porter un regard sur la guerre et se confronter à ce qui dépasse l’humanité, et en premier lieu, la mort.
Le mémorial permet surtout de rappeler la capacité de l’humanité à résister face à toute forme de fascisme pour arriver à la paix et au respect des valeurs citoyennes et démocratiques.
Pour Caroline Brotons, il vaut alors appréhender cette performance comme un acte mémoriel en rapport non pas uniquement avec la guerre mais avant tout pour la paix et les valeurs de l’humanisme.

Pour cela sa création a également un intérêt mémorial indéniable : rendre visible ce qui est menacé d'oubli et de fragilité, l'inscrire dans le présent pour l'avenir en renouvelant l'approche et le sens des formes commémoratives, pour parler aux contemporains.

La chorégraphe conclue que « sa création est une recherche pour l'élaboration d'un nouveau rituel de commémoration en mémoire des défunts mais pour les vivants ».

Types

  • Culture

Thèmes

  • Historique

Catégories

  • Danse

Prestation

Tarifs

Gratuit

Complément de tarif : Inclus dans le billet d'entrée du Musée. Réservation obligatoire au 04 94 88 08 09 ou par mail montfaron@onacvg.fr

Ouverture

Samedi 18 mai 2024 à 16h30.

Localisation

Danse – Création chorégraphique Monuments – Caroline Brotons et Benoît Bottex – Nuit Européenne des Musées 2024

Itinéraire

Coordonnées

Danse – Création chorégraphique Monuments – Caroline Brotons et Benoît Bottex – Nuit Européenne des Musées 2024

Mémorial du débarquement de Provence
Sommet du mont Faron
83000 Toulon