Exposition « Incrustations » de Elian Bachini, photographe plasticien

Description

Elian Bachini, né en Toscane (Italie), dessine, peint, fait des études de Lettres Italiennes à Aix-en-Provence, avant de s’adonner à la photographie, qui devient sa passion.

En savoir plus

Attaché pendant plus de vingt ans à Châteauvallon, scène nationale de Toulon (Var. 1980-2000), invité aux Hivernales d’Avignon (de 1991 à aujourd’hui) et dans d’autres lieux de création et de culture, il photographie la danse, le théâtre et les événements culturels. Ses images partent à travers le monde avec les compagnies et font l'objet de plusieurs expositions (Mémoire de Danse, Archives subjectives, Donjon Soleil…).
Mais à partir de 1997, pour ses expositions, il sort du papier glacé traditionnel et crée son propre support : toile de jute ou de lin, artisanalement sensibilisée dans son labo. Les tirages argentiques grand format sur toile, accompagnés d’un aspect non finito volontaire, rapprochent la photographie du dessin ou de la peinture par le relief obtenu. Ainsi naissent les séries Picturales de danse et Silences écrits de danse.

En 2002, une commande de l’association Palimpseste l’oriente vers le monde minéral. En collaboration avec le calligraphe Bernard Vanmalle naît une exposition appelée Pierre(S) dont les tirages argentiques sont réalisés sur papier aquarelle sensibilisé, et d’autres sur pierre plate.
Ses recherches sur le corps et la roche lui ont inspiré Osmoses minérales, une série de créations photographiques numériques dans lesquelles la matière minérale et l’humain s'unissent.
En 2013, une proposition de la Ville de Brignoles (Var) le fait travailler sur les fontaines et l’eau. Il en résulte une exposition surréaliste : Fantastiques fontaines de Brignoles.
En 2015, il expose à Arles, dans le cadre du FEPN, la série Amours premières dans laquelle la photographie évoque aussi le dessin, la peinture ou la sculpture.

En 2018 naissent les premières Incrustations. La matière est toujours présente, mais c’est celle des crépis, des bois fendus, des traces de peinture, des fresques dessinées par l’homme et rongées par le temps. Et comme le fait l’homme depuis la préhistoire, le photographe incruste dans ses matières photographiées le souvenir des hommes, des femmes qui ont rempli sa vie.

Types

  • Culturelle

Thèmes

  • Peinture
  • Photographie

Catégories

  • Exposition

Prestation

Services

Les animaux ne sont pas acceptés.

Tarifs

Gratuit

Ouverture

Ouvert du mardi au vendredi 15h-18h, samedi 10h-12h / 15h-18h. Fermé les jours fériés.
Du 31/05/2019 au 29/06/2019
  • Le MARDI
  • Le MERCREDI
  • Le JEUDI
  • Le VENDREDI
  • Le SAMEDI

Localisation

Exposition « Incrustations » de Elian Bachini, photographe plasticien

Itinéraire

Coordonnées

Exposition « Incrustations » de Elian Bachini, photographe plasticien

Galerie de l'Olivier - Echos d'Art
5/7 rue Gambetta
83190 Ollioules